Beschreibung

Mehr lesen

In dieser wilden und unglaublichen Geschichte wird die junge Bella Baxter (Emma Stone) von dem brillanten und unorthodoxen Wissenschaftler Dr. Godwin Baxter (Willem Dafoe) von den Toten zurück ins Leben geholt. Wissbegierig und hungrig auf das Leben bricht sie mit Duncan Wedderburn (Mark Ruffalo) zu einem rasanten Abenteuer über die Kontinente auf. Dies löst in ihr eine fantastische Entwicklung aus und führt sie zu einem erbitterten Einsatz für Gleichheit und Befreiung.

Produktdetails

Regisseur Yorgos Lanthimos
Schauspieler Emma Stone, Willem Dafoe, Mark Ruffalo, Ramy Youssef, Vicki Pepperdine, Hanna Schygulla, Jerrod Carmichael, Margaret Qualley, Kathryn Hunter, Suzy Bemba, Christopher Abbott
Label 20th Century Studios
 
Genre Drama
Komödie
Romantik
Inhalt DVD
FSK / Altersfreigabe ab 16 Jahren
Erscheinungsdatum 05.04.2024
Ton Deutsch (Dolby Digital 5.1), Englisch (Dolby Digital 5.1), Französisch (Dolby Digital 5.1), Italienisch (Dolby Digital 5.1), Spanisch (Dolby Digital 5.1)
Untertitel Deutsch, Englisch (für Hörgeschädigte), Französisch, Italienisch, Spanisch, Niederländisch, Schwedisch, Norwegisch, Dänisch, Finnisch
Laufzeit 136 Minuten
Bildformat 16/9, 1.66:1
Produktionsjahr 2023
Originaltitel Poor Things
Ländercode 2
 

Cast & Crew

Kundenrezensionen

  • "Made In Heaven"

    Am 04. April 2024 von ywnm geschrieben.

    Man kriegt den Eindruck die Hollywood-Dudes müssen sich zur Zeit mit Themen befassen die sie nicht wirklich interessieren. Schade. Dreht doch einfach nur Gay-movies: Problem gelöst.

  • Encore une fois : Nul, Raté & Mauvais !!!

    Am 06. April 2024 von Bibo geschrieben.
    Diese Kundenrezension bezieht sich auf eine alternative Version.

    Dès le début du film, j'ai su que j’allais m’ennuyer pendant plus de deux heures.
    Et pourtant, je me suis sacrifié, une fois de plus. Pour vous et pour mon malheur, mais aussi pour le bien de l’humanité !

    Quant le long-métrage a débuté, je me suis demandé si c’était du Lars Von Trier.
    J’ai arrêté le film au bout d’un moment pour voir qui était le réalisateur.
    Oh ! Quelle surprise !
    Et voilà que ce film est fait par quelqu’un que je déteste autant que j’exècre Gaspar Noé, par exemple. Comme par hasard !
    Ahhhh !
    Ce bon vieux Yorgos…
    Je vais avoir un malin plaisir à descendre ce film qui s’est pourtant choppé quatre récompenses, mais bon… ça, c’est plus un truc qui surprend. C’est comme la Palme d’Or ! Pour moi, elle signifie automatiquement "mauvais film". Et ce film a gagné en tout cas quatre prix. Il y a juste le prix des costumes qui était mérité.

    Yorgos Lanthimos n’a pas une vison très nette de la réalité. Ce monsieur a dit : «Je ne sais pas comment faire un film simple.» Il est complètement à côté de ses pompes. La vérité est justement plus simple : Yorgos est juste incapable de faire un film ! Pourquoi se mentir lamentablement ?

    En 2023, il fait son grand retour en salles avec cette comédie gothique ultra perverse «Pauvres Créatures» adaptée d'un roman d'Alasdair Gray. Roman que, du coup, je ne vais absolument pas lire ! Pourquoi perdre autant de temps dans une vie si courte ?

    La scène de danse est géniale… mais… en même temps, les scènes de danse dans les plus mauvais films sont souvent les meilleures scènes.

    Ce film est Soft Porn (Softcore pornography ou softcore porn)

    Explication : La pornographie softcore ou porno softcore est une photographie, un film ou un art commercial qui a une composante pornographique ou éroti que, mais qui est moins sexuellement graphique et intrusif que la pornographie hardcore, définie par un manque de pénétration sexuelle visuelle.
    Il contient généralement des acteurs nus ou semi-nus impliqués dans des scènes d’amour et est destiné à être sexuellement excitant et esthétiquement beau. La distinction entre la pornographie softcore et la photographie ou l’art érotique, comme les pin-ups Vargas, est en grande partie un sujet de débat.

    La pornographie softcore peut inclure une activité sexuelle entre deux personnes ou la masturbation. Il ne contient pas de représentations explicites de pénétration sexuelle, de cunnilingus, de fellation, de doigté, de branlette ou d’éjaculation. Les représentations d’érections du pén is peuvent ne pas être autorisées, bien que les attitudes à cet égard changent constamment.

    Voilà pour les infos.
    Repassons au film insupportable, à vomir, au message plus que douteux. Un des pires film que j'aie jamais visionné ! Bon… avec le grand Yorgos, c’est pas difficile.

    Vu les réactions du public, assez "positives", des rires en réaction à des horreurs, je suis en droit de me poser la question «Est-ce moi qui suis anormal?»
    Qu’est-il arrivé à l’excellente Emma Stone ? Le pire, c’est qu’elle va remettre le couvert avec ce réalisateur. Soit elle veut changer de public et se faire détester de ses fans actuels, soit elle veut montrer qu’elle peut vraiment tout faire et dépasser toutes les limites, sans exception. Mais ce qui paraît le plus probable, c’est qu’elle voulait absolument ajouter actrice de porno à son palmarès.
    En même temps, tout est fait pour que la mise en scène soit tape à l'œil et que le jeu de cet actrice principale lui permette de gagner tous les prix d'interprétation de l'année.

    Tout ceci ne change rien au fait qu’elle reste une des meilleurs actrices au monde, très difficile à égaler. Mais je m’inquiète un peu pour son avenir.

    Quant à William Dafoe, ça va : cette fois, on ne voit pas son pénis. Peut-être parce qu’on le connaît un peu trop bien, surtout grâce à Lars Van Trier, justement. Cet acteur exceptionnel est aussi capable de tout jouer et n’a aucune limite. Mais c’est dommage de le retrouver régulièrement dans d’aussi mauvais films.

  • Suite et fin de ma critique !!!

    Am 06. April 2024 von Bibo geschrieben.
    Diese Kundenrezension bezieht sich auf eine alternative Version.

    Est-il vrai que ce film est «Tout public» ???
    Alors qu’il est malaisant, glauque, dérangeant, long, très très long et la moitié du film n’est que sexuel. Il y a presque plus de sexe que de dialogue… et même les dialogues sont dignes d’un film pornographique. Si c’était le but, alors c’est très réussi. Mais laissez les enfants tranquilles ! Ne les emmenez pas voir ce maudit film !!!

    Justement, la scène où le père fait l’éducation sexuelle de ses enfant atteint le sommet du pathétique. Vu par les Monty Python, c’était vraiment drôle dans «Le Sens de la Vie», mais ici…
    Bref !

    Et Mark Ruffalo, franchement ?
    Qui a cet accent-là en anglais ?
    Bon, il l’a probablement fait exprès, mais c’est même pas sûr.
    Et lui, qu’a-t-il voulu prouver ? Qu’il n’était pas qu’un acteur pour enfant et qu’il n’était pas que Hulk ? Encore la peur de finir chez Marvel et de ne plus pouvoir en ressortir ?
    Il est détestable à souhait dans ce rôle, mais s’en sort bien, malgré tout.

    J’ai apprécié cette critique que j’ai trouvé : «On a l'impression que les gars d'Hollywood doivent actuellement s'occuper de sujets qui ne les intéressent pas vraiment. C'est dommage. Tournez donc que des films gays : problème résolu.»

    À bientôt, les amis !

Schreibe eine Rezension

Top oder Flop? Schreibe deine eigene Rezension.

Für Mitteilungen an CeDe.ch kannst du das Kontaktformular benutzen.

Die mit * markierten Eingabefelder müssen zwingend ausgefüllt werden.

Mit dem Absenden dieses Formulars erklärst du dich mit unseren Datenschutzbestimmungen einverstanden.