Envoyer l'article

E-mail Link

Créer un lien vers cet article:

Afficher d'autres possibilités de mise en lien

Créer un lien vers l'artiste

Créer un lien vers cet éditeur:

Optionnel:

Langue de la page liée:

Intégrer l'identifiant du partenaire dans le lien: Actualiser les liens

Des questions sur le programme partenaire ou sur la création de lien? Contact
avant CHF 39.80 CHF 35.90
Livraison2-3 jours
Ajouter au panier Ajouter à la liste des désirs
NOUVEAU Livre

Homo deus : une brève histoire de l'avenir

Yuval Noah Harari, Harari-y

français; Livre Broché
Auteurs Yuval Noah Harari, Harari-y
Collaboration PIERRE-EMMANUEL DAUZAT (Traduction)
Edition Albin Michel
 
Catégorie
Langues français
Format d'édition Livre Broché
Sortie 06.09.2017
 
EAN 9782226393876
ISBN 978-2-226-39387-6
Évaluation Aucune critique disponible

Sapiens retraçait l'histoire de l'humanité.

Homo Deus interroge son avenir.

Que deviendront nos démocraties quand Google et Facebook connaîtront nos goûts et nos préférences politiques mieux que nous-mêmes ? Qu'adviendra-t-il de l'Etat providence lorsque nous, les humains, serons évincés du marché de l'emploi par des ordinateurs plus performants ? Quelle utilisation certaines religions feront-elles de la manipulation génétique ?

Homo Deus nous dévoile ce que sera le monde d'aujourd'hui lorsque, à nos mythes collectifs tels que les dieux, l'argent, l'égalité et la liberté, s'allieront de nouvelles technologies démiurgiques. Et que les algorithmes, de plus en plus intelligents, pourront se passer de notre pouvoir de décision. Car, tandis que l'Homo Sapiens devient un Homo Deus, nous nous forgeons un nouveau destin.

Best-seller international - plus de 200 000 exemplaires vendus en France, traduit dans près de 40 langues - Sapiens interrogeait l'histoire de l'humanité, de l'âge de la pierre à l'ère de la Silicon Valley. Le nouveau livre de Yuval Noah Harari offre un aperçu vertigineux des rêves et des cauchemars qui façonneront le XXIe siècle.

Commentaires des clients

Top ou flop? - Rédige la première critique!